• En route pour les canaries

     

    Le dimanche je fais toutes les formalités administratives pour pouvoir partir assez tôt lundi. Il y a 240 milles à faire pour atteindre la marina Lanzarote  sur l'ile du même nom ou j'ai prévu de laisser le bateau un moment pendant que nous travaillons en France. De plus la fenêtre météo est prévue belle depuis plusieurs jours avec un net tassement de la houle mais malheureusement peu de vent ce qui nous promet pas mal de moteur. Du coup je prévois de garder assez de dirhams pour faire le plein de gazole avant le départ. Je prévois un départ à 9h00, juste après l'ouverture de l'office du port afin de régler le coût de mon séjour.

     

    A 9h00 le lundi le port est réglé, j'ai des dirhams en poche  mais il me manque encore une chose. Mais oui, bien sûr j'ai eu beau toquer à la porte de la police pour récupérer les papiers du bateau à 7h30 puis toutes les demi heures je n'ai encore vu personne. C'est finalement vers 10h que je les récupère et que l'on peut enfin larguer les amarres après avoir dépensé les derniers dirhams en achetant des bouteilles d'eau à l'épicerie du port.

     

    Ce retard nous colle face à la marée montante ce qui pénalise notre vitesse d'un nœud et demi. On avance donc à 3,5nd ce qui risque de prolonger la durée de notre traversée que j'ai prévu à une moyenne de 5nd. Pas de vent , pas de houle, seul le moteur nous permet d'avancer. Après 6 h de ce régime assourdissant nous touchons un peu de houle.  Les dauphins viennent jouer avec le bateau et nous profitons de leur spectacle.

    Je prépare un gros plat de pâtes au légumes que je pourrais réchauffer le lendemain et j'ai bien fait. La nuit n'a fait que permettre au vent de se renforcer et c'est maintenant dans un 6 établi avec rafales que nous naviguons.J'ai bien fait de réparer le solent au Portugal car c'est lui que je mets à contribution. Il restera à poste jusqu'à l'arrivée. La journée ne voit pas le speedomètre descendre en dessous des 5,5 nœuds dans les petites accalmies. Nous flirtons souvent avec les 7 nœuds ! Cela va vite mais il fait bon rester couché. Surtout quand on se prend une grosse vague de NO. Les enfants ne mettent pas le nez dehors. Delphine a du mal à quitter sa couchette. Bref on gère l'inconfort...

    Dans la seconde nuit on prend une vague tellement forte qu'elle nous arrête le bateau !! Delphine s'est réveillée se demandant ce qu'on avait heurté ! Mais non, ce n'était qu'un mur d'eau...... Finalement on arrive sur Lanzarote de nuit. C'est frustrant. J'avais prévu une arrivée de jour. Je voulais d'abord voir un halo lumineux autour de la ville d' Arrécife ou nous atterrissons. Puis grâce au lever du soleil en distinguer les couleurs, m'imprégner de l'ambiance de cette nouvelle terre. Avec un peu de chance pouvoir en percevoir les odeurs ou la chaleur comme ce fut le cas avant Agadir avec ce vent très chaud suite à son passage sur le cap Ghir. Mais non, on est allé trop vite. On aura mis moins de  36h pour faire 220mn de route sur le fond, un peu plus en réalité vu les lacets de notre route sur l'eau. C'est notre record actuel de vitesse.

    Nous faisons donc une arrivée au port de nuit. Puis dodo et formalités au réveil avant de ranger et nettoyer le bateau, prendre les billets d'avion  grâce à internet et organiser notre retour en France. Nous avons peu de temps il ne va pas falloir traîner..... Nous prendrons le temps de visiter cette île lors de notre retour sur le bateau sur des petites vacances ou lors de notre grand congé, on verra plus tard... mais la petite balade en ville pour refaire un peu de frais pour manger nous rappelle que nous sommes bien en europe. 

    En route  pour les canaries

    Cela ne sent plus le Maroc ! Peu de dépaysement à prévoir lors de cette future balade canarienne.

    En route  pour les canaries

    Pour l'instant il faut de plus décider des destinations suivantes : Les Caraïbes ou la Macaronésie plus un peu de Méditérannée ou d'Açores. Delphine et les enfants ne semblent pas motivés pour traverser ou plutôt la réalité de ce que sera cette traversée leur semble trop inconfortable. Moi je sais que j'ai pris ce congé pour être avec eux pendant tout le temps de ces vacances mais j'ai bien du mal à me résoudre à ne pas profiter des Antilles pendant ces grandes vacances. Ces questions ne sont toujours pas résolues alors il faut attendre et laisser venir la solution que l'on préfèrera à ce moment là.......

     


  • Commentaires

    1
    paul
    Mercredi 4 Février 2015 à 15:55

    passer de bonne vacances

     

    2
    val
    Mercredi 4 Février 2015 à 17:45
    Salut xav ici il fait froid il a même neige =-( elle ne tient pas. Bon voyage et à bientôt =-)
    3
    pepindon
    Jeudi 5 Février 2015 à 15:53

    On pense à vous. Ici, il fait froid, beaucoup de vent. J'ai proposé aux élèves de 5è4 d'écrire une charte du bateau qui aurait été inventée par Xavi et Chloé. (Bonne idée pour faire bosser le subjonctif). Les idées sont bonnes. Je vous e mettrai quelques unes en commentaires.

    Allez, juste une en primeur qui aurait été proposée par Chloé :" Il faut que vous nous achetiez régulièrement des bonbons sinon, nous cacherons le harpon de papa"

    A plus

    4
    pepindon
    Vendredi 6 Février 2015 à 07:47

    Les élèves de 4ème vont être contents! Je leur passerai le message. Autres articles de la charte des 5ème4. Je rappelle le principe : nous avons imaginé Que Xavi et Chloé donnaient un règlement "intérieur" à leurs parents : 

    "Il faut que nous apportions au moins deux tablettes de chocolat blanc que le Capitaine ne devra pas manger"

    Il ne faut pas que vous nous grondiez sinon, nous nous enfermerons dans les cabines et vous dormirez sur le pont"

    Il faut que nous fassions au moins un gâteau au chocolat par semaine.

    Il ne faut pas que nous manquions de bonbons, faute de quoi, nous détériorerions des pièces du moteur et si, nous tombons en panne, ce sera de votre faute! Est-ce bien clair, chers parents?

    Il faut impérativement que nous fassions escale sur une île paradisiaque sinon, nous couperons l'électricité une fois de temps en temps!

    Il ne faut pas que vous nous priviez de dessert; autrement, nous cacherons les robes de maman et le harpon de papa.

    Il ne faut pas que vous nous obligiez à aider pour faire la cuisine. Nous en avons assez d'éplucher les pommes de terre! Si ça continue, nous verserons tout le shampoing et le gel douche sur le pont et nous ferons des glissades!"

    Voilà un début. A la rentrée, nous obtiendrons la 1ère partie du récit. yes

    Bises à tous les 4cool

    5
    Carolepeinceaux
    Vendredi 6 Février 2015 à 13:27

    Ici Port-Vendres rien à l'horizon!!!! Pardon des mouton, un vent qui tabasse, un froid de canard.Mais on survrira. Un bon voyage profitez bien de cette belle expreriance.BIZOUXXXXX à vousglasses Ha oui nous partons en vacances dans pas longtemps!!!! Plus qu'une heure de cours!!!Pour Delphine: ton remplaçant dit pleins de choses sur toi, pas d'éval, programme pas fait........ Bizouxx de la salle des profs 

    6
    pepindon
    Vendredi 6 Février 2015 à 19:24

    En avant première et afin que les futures publications des élèves n'encombrent pas vos commentaires :

    pintaquatro.eklablog.com

    Biz

    7
    val
    Samedi 7 Février 2015 à 20:26
    Salut j'espère que tout se passe bien, ici on est en vvacances.ENFIN.Sur ce bon voyage ★
    8
    Dimanche 8 Février 2015 à 00:26

    Et bien pepindon que d'imagination!! Les enfants adoptent immédiatement ce règlement intérieur!

    Merci carole ici on bosse sous les nuages mais le départ est pour bientôt!!Bisous à toi.

    Bonnes vacances val ici ça roule...

    9
    Dimanche 8 Février 2015 à 01:21

    tout va bien et moi je suis en vacances tout les après midi!!!!!yestonguecool


    vous me manquezcry maisbeurk les pétards me consolesbiggrin lolclown


    j adore les smilessmile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :