• l'heure des adieux

     

    Après une grosse semaine passé sur cette ile que l'on aime tant il est grand temps de filer au nord pour se mettre en position "attente du bon creneau" et faire le carénage du bateau. Il nous faut donc dire adieu a certains lieux ou certaines personnes qui ont contribue a notre bonheur antillais.

    Nous avons connu trois types d'adieux

    Les adieux manqués. Je pense ici aux personnes que l'on n' a pas pu recontacter et aux lieux que la meteonous a fait manquer, comme la ville de saint pierre en Martinique, ou les chutes trafalgar falls en Dominique.

    Les adieux reussis. Les fonds de sainte anne m'ont ainsi offert un poisson que je n'avais jamais tiré: une sarde  queue jaune de jolie taille.

    l'heure des adieux

    Et puis cet après midi avec David qui s'est étirée plus que de raison avec un départ au son du benitier.Ou encore ces adieux répétés à trois reprises avec Gwendal à la suite de deux faux départs.

    Enfin les adieux improvisés. Cette escale aux saintes qui n'était pas du tout programmée ou cet arrêt à Fort de France qui a fait la joie de Chloé.

    Mais revenons au récit. Nous quittons donc sainte anne pour les anses d'arlet. Petite navigation vent arrière que l'on apprécie voiles en ciseau. Au petit matin nous quittons le bateau en famille pour une chasse sur l'anse chaudière. Je sais y trouver des baracudas et on a promis ce poisson à Chloé. Xavier en tire deux qu'il touche à chaque fois mais d'un peu trop loin pour les transpercer. Enfin j'en flèche un. Mais notre chasse est perturbée par le passage de jet skis à très grande vitesse. Il s'agit d'une course dont l'ouvreur nous a prévenu 15mn avant son passage. Ils vont vraiment très vite et font un boucan de tous les diables, se moqiuant éperdument de la limitation de vitesse dans la bande des 300m!

    Vers 10 h c'est le départ pour l'anse noire, notre petit trésor dont l'on aura du mal à s'arracher avant la fin de l'après-midi. Du coup nous stoppons notre remontée devant Fort de France avant la nuit. Chloé qui reconnait le parc de la savane aura une répartie qui nous fait sourire: "on a mouillé devant un parc de jeux"! Du coup dès le lendemain petit tour à terre. Les enfants jouent et les grands font les approvisionnements en frais.

    Fin de matinée départ pour saint pierre. La météo prévoit un retour du nord est après une semaine de vent de sud mais elle se trompe. On aura du sud qui se renforce et nous remontons toute la cote sous le vent à la voile, voiles en ciseau! Incroyable! Arrivés devant saint pierre nous dechantons

     

    l'heure des adieux

    . La baie est est très ouverte au sud ouest et le mouillage est franchement très inconfortable. Du coup je décide de continuer jusqu'en Dominique. Oui mais on a tracté l'annexe depuis Fort de France. Il faut donc remonter le moteur puis l'annexe et enfin la dégonfler pour la plier le tout en navigant! Une première, pas très agréable, que nous réalisons sous le vent de l'ile de la perle. 

    l'heure des adieux

    Nous attaquons le canal en milieu d'apres midi et prévoyons donc une arrivée sur roseau en fin de soirée. C'est le canal que nous craignons le plus pour l'avoir à chaque passage connu très agité. En fait ce sera la première foir que l'on fera un canal sans mouiller le pont, ce qui n'empêchera pas Delphine de nourrir les poissons! Un calme olympien et un début de canal au moteur avant une rentrée du nord est. Nous voici devant Roseau vers 22h, cherchant une bouée au spot les fonds étant trop importants pour jetter l'ancre. Mais il règne ici une houle de sud ouest qui rend le mouillage trop incorfontable pour pouvoir dormir. Tant qu'à être réveillé, autant avancer! On ne fera donc pas les trafalgar falls que l'on avait tant aimaime l'an passé. Nous navigons jusqu'au petit matin, au moteur, et jettons la pioche à 4h30 du matin dans "prince ruppert bay", tout au nord de la dominique. Après quelques heures de repos nous filons vers Marie galante. Mais la houle d'ouest nous y promet un mouillage inconfortable. Du coup je change la destination et nous pointons notre étrave vers les saintes. Nous attaquons la navigation avec un petit nord ouest. Sur les 25m de route le vent passera au nord est puis à l'est puis au sud est et enfin au sud ouest! A l'issue d'une navigation "pourrie" nous cherchons un endroit ou jetter la pioche. Pas si facile ici car les saintois ont interdit le mouillage forain sur la plupart des bons spots de l'archipel et mis en place des bouées payantes. Cette année c'est le spot du pain de sucre qui vient d'y passer. Mais nous trouvons notre bonheur et organisons la future sortie du bateau pour carénage en guadeloupe. D'ici là nous profiterons de l'archipel.

    l'heure des adieux

     


  • Commentaires

    1
    papysim et mamyfran
    Dimanche 8 Mai 2016 à 14:18

    Très contents d'avoir de vos nouvelles plutôt ventées et mouillées.....Quel beau poisson ,je pense toujours

    " heureusement que mes petits enfants aiment le poisson !..."

    .Pour vos adieux ,la mer vous a montré que c'est toujours elle qui commande,et je pense à toi Delphine....(écouter Renaud...)

    Pour nous rien de nouveau, nous partons à Belfort jeudi , convoqué par un expert immobilier , enfin!......

    Depuis quelques jours il fait très beau et je  surveille les petites cerises qui se forment et si il n'y a pas

    de mauvais temps vous pourrez les goutter en juin. Bonne fin de séjour et bonne pêche.

    Gros bisous,gros calins à mes deux  petits ( grands ) enfants. Nous parlons et pensons souvent à vous quatre...

    Merci pour la dernière  carte. postale

    Gros bisous aux parents.

     

     

     

     

     

    2
    papysim
    Dimanche 8 Mai 2016 à 14:21

    Delphine pour ton anniversaire je pense t'offrir une grosse cuvette pour nourrrir les poissons.........

    3
    Dimanche 8 Mai 2016 à 15:58

    Des adieux répétés, c'est le cas de le dire ! A la fin j'avais l'impression que vous ne partiriez jamais ! Ce qui aurait fait plaisir à Touline cela-dit... et à moi aussi !

    4
    mamie saujon
    Dimanche 8 Mai 2016 à 17:54

    nous aussi sommes super contents d'avoir de vos nouvelles et ce que nous apprécions le plus ce sont les photos Manifique cette mer turquoise c'est vrai qu'ici elle est plutôt de couleur marron à cause du sable qu'elle brasse . Sinon nous avons eu un beau week end de l'ascension avec piques nique à la clé accompagné des petits moutons qui ont fait de la planche . Demain tout ce petit monde retourne à l'école et il y aura réouverture de la cantine de mamie . Chez nous aussi les cerises commencent à se former et papi a planté de la bonne salade au potager ainsi que des pieds de tomates des pieds de courgettes d'aubergines et des poivrons . Le jardin est un vrai paradis avec toutes ces fleurs qui éclosent à droite à gauche on ne sait pas où poser les yeux . On devrait bientôt ouvrir la caravane les petits enfants aiment s'y retrouver c'est leur cabane dans le jardin  . Donc tu es bientôt sur le départ mon grand je te souhaite bon vent et surtout ...enfin je ne vais pas recommencer tu sais ce que je veux te dire . J'espère que mes deux petits et  Delphine nous ferons le plaisir de venir nous voir tenez nous au courant . Profiter de ces quelques jours où vous serez encore ensemble et surtout bon repos au capitaine avant une traversée que je souhaite enivrante pour lui profiter en bien mes amours . Papi se joint à moi pour vous envoyer des millions de bisous on vous aime à bientôt 

    5
    elise m
    Lundi 9 Mai 2016 à 21:05

    COUCOU CHLOE

    tu sais demain on va a Palamos si tu veux

    je peux te donner l'adresse du blog

    c'est :    lewebpedagogique.com/bilinguespalamos2016

    GROS BISOUS

    6
    Lundi 9 Mai 2016 à 22:52

    merci élise je regarderais


    Nous aussi on aurait été content Gwendal.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :